Les données des entreprises sur des cartes du découpage administratif français

Mis à jour le 18/04/2017 par Alban Mouton

Nous avons mis à jour le service de Calques de carte par Koumoul. Il y a de nombreuses nouvelles fonctionalités que nous vous invitons à découvrir par vous même dans l'application. En voici une liste non exhaustive :

  • Intégration des données du service Entreprises par Koumoul. Voir plus bas pour plus de détails.
  • Support de calques de cartes sous forme de tuiles vectorielles ou images. En complément du format GeoJSON également supporté, tous les clients de cartographie principaux sont donc supportés et les scénarios d'intégration possible sont nombreux. Contactez nous si vous avez une question à propos d'un besoin d'intégration particulier.
  • Rendu sous forme d'image de l'intégralité d'une carte.
  • Support des autres zones géographiques que la seule France métropolitaine.
  • Proposition d'un choix de style de rendu des cartes. Ce choix sera amené à être complété au fur et à mesure des mises à jour du service.

L'intégration des données du service Entreprises par Koumoul est une progression qui nous tient à coeur. Elle permet de donner une nouvelle valeur à ces données en les projetant sur le découpage administratif du territoire français conjointement aux autres données déjà disponibles (populations recensées et équipements publics).

Cliquez sur ce lien pour un exemple simple de carte présentant la densité des établissements de construction navale par habitants. Pensez à zoomer pour passer entre les niveaux région, département et commune.

Cette intégration n'en est qu'à ces débuts. Elle sera améliorée dans les versions futures et d'autres données viendront s'ajouter. Nous imaginons à moyen terme un service simple qui projete avec sens toutes les données du tissu économique français sur le territoire : population, services publics, entreprises, finance, fiscalité, foncier, etc. Notre contribution est modeste, mais le chantier est ambitieux si on prend un peu de recul. Il s'agit rien de moins que de démocratiser l'intelligence économique, aider à la prise de décision aussi bien des entrepreneurs que des pouvoirs publics et in fine optimiser l'activité économique française.